La Mandarelle

La mandarelle de Rodez certifiée par le Club des Épicuriens

Rédigé le 30/09/2019
Centre presse


Le "gâteau emblématique de Rodez" a été honoré par de sacrés connaisseurs.

Comme son nom l’indique, le Club des Épicuriens en Aveyron apprécie, notamment, les bonnes choses de la gastronomie. De son côté, la mandarelle ambitionne de devenir le gâteau emblématique de Rodez. Les deux ne pouvaient que se rencontrer. C’est chose faite depuis hier. La rencontre s’est déroulée sur le coup de midi dans le cadre du salon Fabriqué en Aveyron, où la mandarelle tenait un stand de présentation et de dégustation.

Les Épicuriens de service, après avoir partagé un bon repas, ont ainsi remis aux protagonistes de la mandarelle un certificat d’excellence, rien que ça. Les critères d’attribution dudit certificat comprennent le goût, l’esthétique, le service, le savoir-faire, la transmission de valeurs, l’entretien d’une image valorisante de l’Aveyron… La personnalité du ou des certifiés est également prise en compte, devant laisser apparaître la gentillesse, les relations humaines, le sens du service, la passion de son travail, la recherche créative…

 

Les gens de la mandarelle, les pâtissiers Ghislain Magre et Clément Battut en tête, ainsi que les responsables de l’association éponyme, ont donc trouvé grâce aux yeux des Épicuriens. Ces derniers ont remis hier leur quatrième certificat d’excellence et ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin, plusieurs rendez-vous de ce type étant déjà dans les tuyaux pour les mois à venir. En attendant et comme on peut facilement l’imaginer, cet aimable intermède s’est conclu par une dégustation de mandarelle. Pour le coup, la modération n’était pas vraiment à l’ordre du jour.

 

Foi d’Epicure.

 

Epicure a trouvé ses disciples

Le club des Épicuriens en Aveyron (siège social basé à Sainte-Radegonde) a été créé en janvier 2017. Triés sur le volet, ses membres ne sont pas vraiment nombreux. On en compte actuellement 24. Car pour entrer dans ce cercle très fermé, il convient de montrer toutes les qualités prônées par le maître Epicure. En clair, il faut savoir profiter de la vie et de ses bons côtés. Exit les rabat-joie ! En toute simplicité, le club a pour objectif de « sauvegarder, valoriser et favoriser le développement de la culture Aveyronnaise au travers des régions de France et de Navarre, et au travers du temps ». Les produits agroalimentaires, l’art culinaire, les créations artistiques, l’artisanat d’art, les traditions sont au catalogue des intérêts du club, le tout placé sous la tutelle du Grand Épicurien Chancelier Jérôme Inigo-Attanasio.