La Mandarelle

La Mandarelle, ce gâteau qui veut devenir l'emblème gourmand de Rodez

Rédigé le 24/09/2018
La Dépêche


Les responsables de la Jeune chambre économique de Rodez ont présenté le gâteau dont ils ont initié la création pour en faire le nouvel emblème gourmand de la ville.

Comme Cambrais a ses bêtises, Pont-Aven ses galettes, Montélimar son nougat ou, plus près de chez nous, Saint-Cyprien-sur-Dourdou sa fouace, Rodez aura désormais sa Mandarelle. Le gâteau voulu par la Jeune chambre économique a été présenté, hier, dans la salle des fêtes de la ville en présence d'un nombreux public de gourmands… Et disons tout de suite que ce gâteau dit de voyage élaboré notamment avec des pommes de Pruines, de la crème de marron et des noisettes caramélisées – sans oublier de la farine aveyronnaise – devrait ravir bien des palais. D'ici et d'ailleurs, étant bien entendu qu'ils facilement conservable et transportable.

La petite cloche qui sonnait l'heure de la pause goûter

Comme l'ont expliqué, devant leurs invités, le président de la JCE Tin Kojic et le responsable de ce projet mûri pendant plusieurs mois, Simon Géraud, il manquait à la ville de Rodez un emblème gourmand. Après une longue réflexion menée en concertation avec le service patrimoine de la ville, les jeunes dirigeants de la JCE ont décidé de choisir la mandarelle comme symbole. Du Moyen-Âge jusqu'au milieu du XIXe siècle, cette petite cloche de la cathédrale sonnait l'heure de la pause du goûter pour les commerçants et les artisans de la cité. En occitan, on disait alors «far la mandarella». Elaboré par deux pâtissiers ruthénois, Clément Battut et Ghislain Magre (Sébastien Bras, Jean-Luc Fau et Francis Gayraud, de la chambre de métiers ont également apporté leurs conseils), le gâteau représente sur le dessus la rosace de la cathédrale, le monument emblématique de la ville. Afin de le rendre unique, un moule sur-mesure a été spécialement créé à cet effet. Une rosace que l'on retrouve également colorisée sur la boîte d'emballage de la Mandarelle, dont la marque a été déposée par la Jeune chambre économique de Rodez.

Afin de prendre le relais pour assurer la promotion de la Mandarelle, une association va être créée. Ce gâteau aux couleurs ruthénoises devrait prochainement bénéficier de l'estampille «Fabriqué en Aveyron» et sera mis en vente sur le site internet des associations de commerçants et artisans aveyronnais Agatchako. La Mandarelle sera bien évidemment présentée le 14 octobre, à Bercy, lors du marché des Aveyronnais de Paris. Dès aujourd'hui, on peut se procurer le nouvel emblème gourmand ruthénois (13,80 € le gâteau pour 6 personnes) dans les pâtisseries de Ghislain Magre, La Pyramide de montagne, 15 rue du Touat, et Clément Battut, rue d'Armagnac, et, bientôt, route d'Espalion, à Onet-le-Château. Dépêchez-vous, je crois qu'il est l'heure de «far la mandarella.»

J.B.


Publié le 24/09/2018 à 03:51, Mis à jour le 24/09/2018 à 09:20

https://www.ladepeche.fr/article/2018/09/24/2874504-la-mandarelle-un-gateau-aux-couleurs-de-rodez.html