La Mandarelle

La Mandarelle : un an et les premiers lauriers

Rédigé le 03/10/2019
Media 12

Le gâteau La Mandarelle a tout juste un an et, déjà, cette pâtisserie à l’effigie de la rosace de la cathédrale, assume crânement le rôle d’emblème gastronomique de Rodez que lui a assigné la Jeune Chambre Economique (JCE).



Depuis son lancement officiel en septembre 2018, quelque 15 000 pâtisseries ont été vendues, soit une quantité bien supérieure à ce qu’avaient imaginé ses concepteurs-promoteurs de la JCE. Il faut dire que la Mandarelle a pour elle plusieurs atours irrésistibles : pommes de Pruines, noisettes caramélisées, crème de marron… et quelques fabricants de talent : la pâtisserie Clément, rue d’Armagnac, la Pyramide de Montagne, rue du Touat, l’Etoile des pains, rue Béteille, et la boulangerie Pascual, boulevard d’Estourmel.

Ce sont eux, d’ailleurs, que le président de l’association La Mandarelle, Mathieu Ginestet, a souhaité saluer en organisant une petite fête d’anniversaire sur le stand installé au cœur du premier Salon du Fabriqué en Aveyron.

Et comme une reconnaissance vient rarement seule, le lendemain, le club des Epicuriens en Aveyron est venu à son tour dire tout le bien que ses membres pensent de la Mandarelle, en attribuant à la pâtisserie, à ses fabricants et à ses promoteurs un certificat d’excellence. Le quatrième  que la jeune association a octroyé depuis sa création, sur des critères très sélectifs : le goût, l’esthétique, le service, le savoir-faire, la transmission de valeurs, l’entretien d’une image valorisante de l’Aveyron et le sourire.

Le Club des Epicuriens ne va pas en rester là : d’autres produits et producteurs aveyronnais sont déjà passés par la fourchette de ses 24 adhérents qui, dans les prochains mois, attribueront de nouveaux satisfecit gourmands.