Rodez : une boutique en ligne et d'autres nouveautés pour la Mandarelle

Rédigé le 23/04/2021
Centre presse


L'application "la Mandarelle de Rodez" est d'ores et déjà en ligne et les produits dérivés sont disponibles dans les quatre pâtisseries de l'association.

"Le projet de la Mandarelle vit bien ! On avance étape par étape", se réjouit Mathieu Ginestet, président de l'association la Mandarelle. Le gâteau made in Rodez, qui soufflera sa troisième bougie cette année, voit sa gamme s'élargir. Des produits dérivés sont désormais en vente sur une boutique en ligne flambant neuve. Et autre nouveauté : la recette de la pâtisserie s'enrichit d'ingrédients aveyronnais. 

Fabriqué à Rodez... et en Aveyron

La Mandarelle est labellisée Fabriqué en Aveyron depuis ses débuts. C'est donc avec fierté que son président a annoncé que deux nouveaux ingrédients, également estampillés par la marque, ont été intégrés la recette du gâteau. 

Après les pommes de la Maison Pouget de Pruines, ingrédient principal de la Mandarelle, ce sont les noisettes d'Olt à Flagnac et les châtaignes (pour la crème de marrons) de Saint-Hippolyte qui rejoignent l'aventure. 

"Nous travaillons beaucoup sur les ingrédients pour tendre au 100 % local", souligne Mathieu Ginestet.

La Mandarelle se décline

Bonne nouvelle pour les amateurs de la pâtisserie ruthénoise et de son logo coloré, l'association lance ses premiers produits dérivés : un mug, un porte-clés, un décapsuleur aimanté, un magnet, un tableau magnétique et un tablier. 

"Pour le tableau et le magnet nous avons travaillé avec Marie-Paule Portalier, artiste peintre aveyronnaise, qui a retranscrit sa vision de la Mandarelle en un dessin qui met à l'honneur le petit clocheton qui a donné son nom au gâteau", ajoute le président.

Cette sélection est déjà disponible sur le site internet, ainsi que sur l'application "la Mandarelle de Rodez", tous deux conçus par l'entreprise ruthénoise Visuel Apps. Et à partir de samedi 24 avril, les produits seront à la vente dans les quatre pâtisseries de l'association (l'Etoile des pains, la Pyramide de montagne, la pâtisserie Clément et la boulangerie Pascual), mais aussi à l'Echo'Boutique et l'office du tourisme (une fois que les deux établissements pourront rouvrir). 

Chacune des pâtisseries possède également sa propre mini-boutique en ligne sur l'application, permettant de commander une (ou des) Mandarelle pour la récupérer en click and collect. "Cela va nous permettre de toucher une autre clientèle", assure Clément Batut, gérant de la pâtisserie Clément.

Un des prochains objectifs pour l'association ruthénoise est de "faire sortir la Mandarelle (le gâteau) du département, car il y a de la demande", explique Mathieu Ginestet. Entre autres ambitions, le projet est dans les cartons de l'association.